Lieu d'échanges


 

Page d'accueil    Présentation    Déclaration d'intention    Statuts-déposés    Objectifs, buts et propositions

 
Taches à initier
    Bulletin d'adhésion    
Lieu d'échanges    Contacts et Informations ter

 
Lettre

de l’Association Mémoire de la Méditerranée (AMM)

 

A ses membres fondateurs, ses adhérents actuels et futurs

 

Avec vous, le mieux est possible pour l’AMM

 

 

Pour réunir plus de conditions de fonctionnement et de développement de l’AMM et dans le but d’assurer la redynamisation de celle-ci, il convient de (re)prendre ses repères dans sa propre mémoire :

Comment s’est-elle constituée ? - Comment et avec quels moyens active-t-elle actuellement ? -  Quelles seront ses perspectives et à travers quelles actions ?

 

 

I – Rappels sur la constitution de l’Association

 

Elle s’est constituée le 19 avril 2001, au cours d’une Assemblée générale (AG) qui a regroupé de nombreux membres fondateurs (dont tous les noms figurent dans l’article 2 des statuts qui vous ont été communiqués par une correspondance) ; membres fondateurs qui avaient été préalablement sollicités par une déclaration d’intention (supportant le projet de création de l’Association) et qui ont souscrit au contenu de celle-ci.

 

Pendant et après l’AG, des actions de structuration ont été engagées :

 

-    Election d’un bureau (provisoire) de 10 membres et d’un comité scientifique (CS) (groupe de réflexion) à composition ouverte.

 

-    Adoption des statuts qui ont été déposés tout de suite au Ministère de l’Intérieur

 

-    Acceptation du dossier qui a été notifiée par récépissé du 24 décembre 2002 (soit 16 mois environ après dépôt du dossier)

 

Après cela, l’AMM pouvait envisager des activités légalement et conformément à l’Article 3 des statuts définissant ses objectifs et ses buts. Il faut noter que ceux-ci sont volontairement théoriques et vastes ; ainsi des activités très multiples s’y inscrivent de manière souple mais ne peuvent se rapporter  qu’à de petits domaines pratiques d’intervention sans prétention exagérée et selon les moyens disponibles (surtout humains) ; des actions de base ne devaient se concrétiser qu’au prix  d’une grande obstination et d’encouragements très personnels et bénévoles.

 

Exemples : l’ouverture d’un compte bancaire, du compte devises, du CCP, les démarches auprès du ministère, de la Wilaya (pour le local, à partager même avec une autre association déjà hébergée), l’utilisation de moyens informatiques pour l’édition des documents, les correspondances et pour la gestion en général, etc.

 

 

II – Les activités depuis 2003

 

Ces activités seront traduites essentiellement sous forme d’une action multiple de communication :

 

● A l’intérieur de l’AMM

 

-    Au sein du bureau : il faut noter qu’aux peu nombreuses réunions qui se sont tenues (cf. les PV), la participation au travail de réflexion et d’animation a été irrégulière et inégale (le bureau n’a pas adopté un règlement intérieur nécessaire) et la communication entre ces réunions est insuffisante.

 

-    Au sein du CS. Le CS ne fonctionne pas malgré des tentatives vaines de le réunir et des appels individuels répétés à initiation de projets d’activité. L’AMM souhaite vivement considérer ce CS comme le pilote de l’animation.

 

● A l’extérieur de l’AMM

 

- Il y a un souci permanent de communication avec des partenaires nationaux (Associations, administrations, citoyens) et même internationaux (moins volontairement à l’état actuel, en attendant que l’AMM ait une existence plus crédible pour assurer des échanges importants et réciproques).

 

- Les résultats sont longs à se concrétiser et exigent une plus grande mobilisation.

A titre d’exemple : la campagne d’adhésion soutenue durant presque tout un semestre par une large diffusion de documents édités (dépliant, bulletins, invitations), de contacts directs, d’entretien (radio), de multiples correspondances  (avec les adresse d l’AMM, son adresse électronique et, tout récemment, son site WEB créé), progresse lentement mais favorablement, ce qui sera apprécié par la future AG.

 

III- Perspectives et Actions

 

D’abord une grande priorité : la tenue de l’Assemblée Générale (AG). Proposition de date : à la fin du mois de septembre 2004. Date et lieu à préciser et à communiquer, au moins, par voie de presse.

(Il est hautement souhaitable que le plus grand nombre d’adhérents participent à cette AG (seront bienvenues également les personnes qui régulariseront leur adhésion avant le tenue de l’AG ; les adhérents, empêchés d’assister, pourront donner une procuration).

 

L’AG consolidera la structuration des organes de l’AMM : l’AG elle-même, le bureau (à renouveler ?) et le règlement intérieur proposé pour son fonctionnement, le CS dont les modalités efficaces de fonctionnement sont à rechercher.

 

Démarches et recherches des moyens (autres que les cotisations !) pour fonctionner :

 

- Suivi de la demande d’hébergement (wilaya)

- Répartition des tâches de gestion (comptes, correspondances, réception et traitement des suggestions de projets…)

- Acquisition de moyens informatiques pour soulager les moyens personnels actuels

- Subvention financière, aides, renforcement du plan de sponsoring. A noter l’exemple de l’ANEP et d’un imprimeur pour l’impression du dépliant et des cartes d’adhésion et l’exemple de la conception et de l’édition de ces documents ainsi que des cartes d’invitation aux conférences organisées au Palais de la Culture.

 

Amélioration de la communication en général :

 

-    suivre de manière ininterrompue les adhésions

-    susciter et valoriser toutes les suggestions de projets d’activité

-    faire du site existant la fenêtre d’échanges en général en l’ « alimentant » et en le « gérant ».

 

Site WEB : http://perso.wanadoo.fr/memoiredela mediterranee/

Rappel mail : daquiramed@yahoo.fr

Rappel adresses : Association Mémoire de la Méditerranée : Immeuble 18B, n°410, Cité Chevalley, 16106, BOUZAREA

ou : BP n°73, 16403, OUED ROMANE – ALGER  (de préférence)

 

Sur le site WEB – Contenu actuel.

Pratiquement tout sur l’AMM : Historique de sa constitution, ses objectifs, la liste de ses membres fondateurs et du bureau, ses activités et projets… et surtout une « page » d’échanges ouverte (où est publié, par exemple, le texte de l’une des conférences et où on peut publier toute proposition écrite concernant l’AMM)

 

-    Editer périodiquement une lettre de l’AMM

-    Poursuivre les contacts engagés, par exemple avec les Wilaya et les APC, notamment les « Villes méditerranéennes » en Algérie auxquelles  il a été soumis une proposition de participation active à l’animation locale sur la part de leur histoire et de leur patrimoine méditerranéens.

-    Elaborer et mettre en œuvre une politique de partenariat avec les associations nationales et internationales

-  Poursuivre et/ou réorienter des projets engagés à court terme, comme :

 

 

●   Le projet de création du Centre de documentation : l’étude en est faite pour l’essentiel et est disponible ; la proposition de son implantation devrait être suivie auprès des instances sollicitées ; la demande de subvention dans le cadre de l’appel à propositions pour les activités culturelles locales MEDA de la Communauté Européenne (CE) devrait être initiée (elle serait encouragée par le MAF)

 

 

●  Le projet (en action) d’organisation de conférences et d’animation régulières, devant toutes concourir pour aboutir à la tenue d’un colloque (en 2005-2006 ?) sur « L’Inscription de l’Algérie dans la Mémoire de la Méditerranée » devrait se poursuivre normalement (avec plus de moyens d’animation).

Cordiales  salutations

Hydra, le 17 août 2004

Le Président de l’AMM

M-T. Achour

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

BP n°73, 16403, OUED ROMANE – ALGER     ou     Bt 18 B n° 410, Cité Chevalley, 16011 Bouzareah Alger

e-mail : daquiramed@yahoo.fr
 

 
 

 

 

 

Les peuples n’existent que par leur mémoire