Lieu d'échanges


 

Page d'accueil    Présentation    Déclaration d'intention    Statuts-déposés    Objectifs, buts et propositions

 
Taches à initier
    Bulletin d'adhésion    
Lieu d'échanges    Contacts et Informations

                            Compte rendu de la rencontre sur les "représentations iconographiques en Algérie et au Maghreb"

                                                                                          par K. Bounoua

Dans le cadre des activités régionales de l'association Mémoire  de la Méditerranée, nous avons invité, à Oran, Messieurs H. Remaoun et  M. Bensalah, chercheurs au CRASC. L'un est socio-historien, l'autre spécialiste dans l'audiovisuel. Présentés par Madame  Karima Bounoua, enseignante à l'Université d'Oran-Es Sénia et représentante de  l'association à Oran, ils ont donné une conférence sur le thème : « Image, Mémoire, Histoire », reprenant le titre même d’un ouvrage qu’ils ont coordonné, fruit du colloque international de février  2004, colloque qui avait suscité beaucoup d’intérêt auprès des intellectuels de notre ville.

La manifestation de notre association a eu lieu le jeudi 17 janvier 2008, à 15 heures, au CCF d'Oran, et a attiré une centaine de personnes venues de différents horizons.

Ce thème passionnant a provoqué un débat vif et fructueux .La rencontre s'est terminée à 17 heures. Elle a été suivie d'une vente dédicace ainsi que d'une exposition d'ouvrages historiques édités au CRASC.

Les auteurs ont bien voulu nous confier un canevas de leur intervention pour notre site.

Images, mémoire, histoire

Les représentations iconographiques en Algérie et au Maghreb

 

Le débat sur l’écriture de l’histoire, en particulier sur les représentations du passé,  est loin d’être clos. L’interrogation et la réflexion sur l’histoire contemporaine, à travers les textes écrits et le matériau image, sont devenues des éléments incontournables pour la pratique historiographique. En tant qu’élément de perception et d’interprétation du réel, l’iconographie, et plus particulièrement aujourd’hui le cinéma, apporte un éclairage complémentaire au travail sur l’oralité et la mémoire écrite.

Suite au colloque « Image, Mémoire, Histoire», qui a rassemblé un grand nombre de spécialistes de la question (historiens français et algériens et professionnels de l’image), un ouvrage, coordonné par Hassan Remaoun et Mohamed Bensalah, a été publié par le CRASC en décembre 2007.

Hassan Remaoun est intervenu plus spécifiquement sur « L’iconographie dans les manuels scolaires d’histoire en Algérie ». Il a, en particulier souligné que : « l’iconographie peut jouer un rôle essentiel dans la transmission du message pédagogique. Nous verrons ce qu’il en est dans différentes générations de manuels d’histoire qui ont été mis en circulation en Algérie de l’indépendance en particulier aux représentations concernant l’histoire du Mouvement national et de la Guerre de libération nationale ».

Quant à Mohamed Bensalah, il s’est intéressé à «  L’iconographie et l’histoire à travers le cinéma colonial de fiction ». Partant de l’image historique, M. Bensalah a essayé de comprendre comment se fabriquent une histoire, une mémoire et au-delà un imaginaire. Il s’agissait pour lui, moins de revenir sur le débat sur l’écriture de l’histoire, que d’interroger cette période éloignée, présente dans des mémoires  et déterminante pour ce qui se passe aujourd’hui.

En donnant la parole à ces deux chercheurs, l’association continue son modeste travail d’écho des voix de chercheurs qui, en Algérie et à l’étranger, oeuvrent à outiller, dans une perspective critique, notre mémoire. Il est bien entendu tout à fait nécessaire de s’informer plus amplement dans l’ouvrage-support de cette manifestation, édité par le CRASC à Oran (180p.).

 
Les peuples n'existent que par leur mémoire